Grande salle
jeu. 18 oct..
19H00 → 23H30
8/12 €

Le Metronum présente:

CARTE BLANCHE #2 À PIERRE RIGAL

CARTE BLANCHE #2 À PIERRE RIGAL (FR)

BIENVENUE DANS LA RÉALITÉ !

AVEC JOAN CAMBON (FR) & MALIK DJOUDI (FR) + MICRORÉALITÉ (FR)

+ NAKHANE (ZA) + NIHIL BORDURES (FR)

Offrir une carte blanche au chorégraphe Pierre Rigal, c’est se laisser emporter dans un tourbillon transdisciplinaire. D’abord, il y aura Joan Cambon (cofondateur d’Arca), compositeur des musiques de spectacles, avec Malik Djoudi. Puis place au groupe de trans-rock Microréalité, en résidence au Metronum le printemps dernier, qui va présenter son album dans un show inédit. Le krump d’Hervé Kanda et ses danseurs, fera place au nouveau roi de la scène indie rock, le Sud-Africain Nakhane, révélation solaire des Trans Musicales 2017. Avant de finir en dansant sur le mix electro-poétique du DJ et performer Nihil Bordures.

 



Joan Cambon (FR) & Malik Djoudi (FR)

Joan Cambon, Co-fondateur du groupe Arca avec Sylvain Chauveau, avec lequel il signe 4 albums depuis 2001 sur différents labels en Europe et au Japon. Compositeur de musiques et bandes-son pour les spectacles d'Aurélien Bory – Cie 111, Laurent Pelly, Agathe Mélinand, et Jean Bellorini. Il collabore avec Pierre Rigal pour son tout premier spectacle érection, puis en 2015 pour Salut, une création pour le Ballet de l’Opéra de Paris. Malik Djoudi le rejoindra pour partager quelques titres composés ensemble.
joancambon.bandcamp.com/
www.myspace.com/joancambon

Microréalité (FR)

Résidence de 3 semaines du 5 au 24 mars 2018
Concert-Sortie de résidence le 12 avril 2018
Concert dans le cadre de la carte blanche à Pierre Rigal le 18 octobre 2018

Microréalité est un groupe de trans-rock atypique, composé de 3 performers multi-instrumentistes, acteurs et danseurs : Mélanie Chartreux, Gwen Drapeau, Julien Lepreux. Le groupe a participé à la composition musicale de nombreux spectacles de Pierre Rigal depuis 2009 comme Asphalte, Scandale, Paradis Lapsus, Bataille, Théâtre des Opérations, notamment en la personne de Julien Lepreux. En décembre prochain, Microréalité sera à nouveau mobilisé sur la scène de l'Amphithéâtre Bastille de l'Opéra de Paris pour la création Merveille. Mais aujourd'hui, en plus de cette implication théâtrale et chorégraphique et de ces performances réalisées dans les salles de théâtres, la formation souhaite composer plus spécifiquement pour les scènes musicales et un public dit musique. Le 12 avril dernier, après une résidence de 3 semaines au Metronum, Microréalité a dévoilé quelques titres inédits que l’on retrouvera sur un album dont la sortie est prévue à l’occasion de « Carte Blanche » offerte à Pierre Rigal le jeudi 18 octobre prochain. Pierre Rigal collabore avec Microréalité en tant que metteur en scène de leurs concerts et directeur artistique.

Set DJ et danse Krump avec Hervé Kanda (FR)

En 2009, pour la création du spectacle Asphalte pour le festival Suresnes cités danse, Pierre organise des auditions pour recruter des danseurs hip-hop. C’est à cette occasion qu’il découvre le personnage d’Hervé Kanda, sac à dos vissé sur le dos, sans aucune expérience professionnelle de danse, son krump puissant le démarque tout de suite et il embarque dans l’aventure Asphalte… Une tournée de 150 représentations dans 9 pays (Bulgarie, Suisse, Australie, Etats-Unis, Honk-Kong…) Fort de cette expérience, il prend son envol en 2012 pour continuer son chemin dans la danse et faire connaître le krump, un style dérivé de la culture hip hop mais aussi un mouvement dont les racines se trouvent en Afrique. En 2012, il est sélectionné pour participer à l’émission TV You can dance diffusée sur NT1. En parallèle, il se consacre aussi à une autre passion : la mode et crée sa marque de vêtements Bloozers, qu’il réussit à faire connaître par le biais d’artistes de renommée internationale qui s’affichent avec ses créations de prêt-à-porter.

Pour sa carte blanche, Pierre l’invite pour une démonstration de krump accompagné d’un DJ.

Nakhane

Nakhane Touré est un chanteur-compositeur originaire de Johannesburg, principalement influencé par la musique indigène africaine et l'indie rock. Touré a fait ses premiers enregistrements en 2013 avec plusieurs sorties produites par Matthew Fink / Just Music et enregistrées au Sting Music Studio. Il a commencé à jouer en Afrique du Sud autour de 2011 et a rapidement gagné en popularité à Johannesburg. Rolling Stone SA l'a fait figurer dans leur section « Style » avant même la sortie de son premier album en 2013.


Nihil Bordures (FR)

Nihil Bordures Musicien autodidacte, spécifiquement orienté vers la problématique du son au spectacle vivant ; théâtre, danse, performances, il prône l’idée d une « musique incomplète », engagée, propice à l’imaginaire, à la perception du sens voulu. Pour le Théâtre, il collabore à Toulouse avec 3BC cie, Créatures cie puis à Paris avec Christophe Rauck (Getting attention, Intendance), le collectif Drao (Petites histoires de la folie ordinaire). Nihil bordures est aussi co-fondateur du collectif MxM en 2000, où il élabore avec Cyril Teste au fil des créations (Electronic city, Shot direct, Reset, Sun…) l’idée d’un mixage permanent et interactif, alliant sur le plateau , arts plastiques, vidéos et univers cinématographiques. Ce travail se déclinera naturellement sur le « parlé chanté » en performances rock (Paradiscount) ou même en mix techno pour [.0]/Point zéro (création 2009 au L.U à Nantes). Il signe sa première création pour la danse avec Pierre Rigal pour Press en 2008. Standards est la suite logique de cette collaboration. En parallèle, Nihil Bordures développe, pour la scène nationale de Cavaillon en 2012, une série de portraits sonores chez l’habitant.

Expo-photo et installation sonore « La mort est vivante » de Pierre Rigal

« Les corps artificiels, statues, mannequins, automates, androïdes ont toujours troublés les hommes : c’est à la lettre un mythe. » Roland Barthes.


« Sous les lumières intermittentes de nos vitrines, les mannequins observent les passants. Les corps figés, médusés et tristes attendent pour toujours. Spectres d’une consommation effrénée et désespérée, ces fantômes rêvent de déchirer nos propres reflets. Humains, plus qu’humains, monstres, plus que monstres, ils s’effritent, ils se tordent, ils se retiennent de gémir. Nos cadavres sont à vendre. C’est parce qu’il n’y a rien de plus commun que le néon pour éclairer les étales commerciales modernes, que cette proposition mettra en scène une série de tubes clignotant aléatoirement et sans connexion les uns aux autres. Cet ensemble géométrique, lorsqu’on l’observera de loin agira ainsi de manière autonome et offrira un concert de lumières et de sons infinis. Las Vegas en miniature, tout à la fois, hystérique, bruyant et enivrant. A l’inverse, lorsque l’on s’approchera au plus près des tubes, nous découvrirons les photographies posées à même les cylindres de verres blancs, animées d’une émanation intérieure. Ces vignettes arrondies, semblables à des photogrammes, nous donneront à voir les regards de ces objets humains glauques et attendrissants à la fois. A la recherche d’une poétique du trivial mercantique. » Pierre Rigal

 


© Photo - Pierre Rigal